Comment fonctionne une assurance emprunteur ?

Le remboursement d’un prêt immobilier est garanti par la souscription à une assurance emprunteur. Elle couvre les risques de décès, d’invalidité, d’incapacité ainsi que la perte d’emploi. L’établissement de crédit bénéficiera des prestations versées par l’assureur en cas de manquement au paiement de la part du contractant. En quoi consiste le processus d’une assurance emprunteur ?

La souscription à une assurance emprunteur, les étapes à suivre

La souscription à une assurance emprunteur est facultative, cependant elle constitue une garantie pour l’établissement de crédit. En effet, certains organismes financiers associent un prestataire en assurance emprunteur dans le contrat de prêt. La loi Lagarde de 2010 autorise une délégation d’assurance, autrement dit l’assuré peut recourir aux services d’une autre assurance.

Inscrite à l’ORIAS, les garanties qu’elle propose doivent être identiques à celles fixées par la banque. Ainsi, dès les premiers signes de manifestation d’intérêt pour un prêt immobilier, une fiche standardisée d’information et une fiche personnalisée seront soumises à l’emprunteur afin qu’il puisse comparer et choisir son assurance. Suite à la contractualisation du prêt, une notice d’information sera annexée au contrat de prêt. Elle comprend les informations relatives aux modalités de remboursement en cas d’empêchement de l’assuré.

Les garanties d’une assurance emprunteur

Le contrat d’assurance emprunteur couvre principalement les risques de décès, la perte totale ou irréversible d’autonomie, l’invalidité permanente, l’incapacité temporaire de travail ainsi que le risque de licenciement. Il protège l’emprunteur et sa famille ainsi que l’établissement de crédit, en remboursant le tout ou une partie des mensualités du crédit.

Dans le cas d’espèce, le montant versé par l’assurance dépend de la situation d’incapacité de l’emprunteur. Elle prend en charge l’intégralité du remboursement lors d’un décès ou d’une invalidité. Pour un licenciement, l’assurance acquitte la dette cependant lorsque la personne aura retrouvé un emploi, elle devra dédommager sa compagnie d’assurance. En somme, le fonctionnement assurance emprunteur est basé sur le remboursement d’un établissement de prêt en cas de défaillance du contractant principal.

Les conditions relatives aux offres d’une assurance emprunteur

Les risques couverts par les assurances semblent identiques, néanmoins quelques critères de différenciations sont à mettre en exergue. Avant de contracter, une comparaison de ces offres doit être effectuée. Le délai et le mode de prise en charge constituent des conditions importantes. Certaines assurances emprunteur définissent un âge limite pour contracter.

Selon le contrat, la cotisation dépend de la totalité du capital emprunté ou de son reste. Dans la pratique, le montant destiné au remboursement dépend de l’âge, de l’état de santé, du métier de l’assuré ainsi que de la valeur de la somme empruntée.

Quand souscrire une assurance décès ?
Quel est le principe d’une assurance vie ?