Dois-je assurer ma remorque ?

De manière générale, une voiture en circulation avec une remorque risque de causer de sérieux dommages. C’est pourquoi une souscription à une assurance remorque s’avère nécessaire. Dans le dessein de savoir si vous devez assurer ou non votre remorque, les informations suivantes se révèlent utiles.

L’assurance remorque, une obligation dans certains cas

Pour savoir si votre remorque nécessite une protection d’assurance ou non, connaître le poids de ladite remorque semble primordial. En effet, selon la législation en vigueur, assurer une remorque devient obligatoire lorsque son poids total autorisé en charge (PTAC) excède 750 kg. En d’autres termes, le conducteur ou le propriétaire devra souscrire soit une couverture remorque simple soit une caution multirisque. Celle-ci peut contenir des garanties optionnelles pour une meilleure garantie de ladite remorque. En revanche, la couverture simple n’offre que des protections basiques afférentes au wagonnet. À côté, la caution responsabilité civile souscrite pour le véhicule tractant suffit pour couvrir les risques liés à une remorque avec un PTAC moins de 750 kg.

Les garanties offertes par l’assurance remorque

Assurer une remorque, une roulotte, ou même une caravane, c’est aussi synonyme de sécurité face aux éventuels aléas. En ce sens, l’assuré pourra d’une part se contenter du minimum légal avec toutes les garanties y afférentes. Autrement dit, il sera couvert pour les dommages matériels et corporels que le wagonnet cause à des tiers. Certains assureurs y ajoutent des cautions recours et défenses pénales à la suite d’un accident. La formule de base peut également contenir une assistance en cas de sinistre. Cependant, dans le cadre d’une caution multirisque, le propriétaire se protège contre l’incendie, l’explosion, le vol et le vandalisme, etc. En d’autres termes, cela peut aller jusqu’au remboursement de ladite remorque en cas de vol ou de destruction.

Les sanctions prévues en cas de défaut d’assurance

Une des raisons pour bien assurer une remorque, c’est aussi d’éviter les sanctions prévues par le code de la route. En effet, un conducteur qui néglige la couverture de sa remorque s’expose à une amende qui peut aller jusqu’à 3750 €. D’autres sanctions à l’instar de la suspension du permis, ou même la séquestre du véhicule peuvent s’assortir à celle-ci. En outre, le conducteur en défaut d’assurance est tenu de rembourser le dédommagement des victimes en cas de sinistre avec dommages matériels ou corporels. Cela se fera au niveau du FGAO, l’organisme compétent en matière de réparation des accidents de la circulation. Selon la gravité de l’accident, le montant peut atteindre une somme assez conséquente.

Quand souscrire une assurance décès ?
Quel est le principe d’une assurance vie ?